(c) François Schaer
agrandir l'imageagrandir l'image
(c) François Schaer
(c) François Schaer

Toreros Maya, 2006

headphoneFrançois Schaer

Télécharger MP3 (4.91 MB)

Les protagonistes de mon histoire sont les toreros, leur théâtre la corrida. Je n’avais eu que très peu de contacts avec le monde taurin, ayant assisté tout au plus il y a longtemps à une corrida lors d’un séjour en Espagne et gardé le souvenir de quelques photographies de Meyer et de Isabel Muñoz. 
Dans le Yucatán (Mexique), j’ai tout de suite été attiré par la poésie de la corrida populaire, par ses textures brutes ainsi que par la théâtralité de son déroulement. J’ai décidé de photographier les coulisses de cette tradition, l’attente, la préparation des toreros, les moments-clés précédant l’entrée du taureau, sans rien dévoiler au spectateur de ce qui se joue à l’intérieur de ces arènes éphémères. Les images de l’habillage du torero, apparentées au monde de la danse, dialoguent avec celles dévoilant sa vulnérabilité, ses blessures ; portraits posés laissant libre cours à sa fierté ou encore jeux de miroirs, reflets, morceaux de ciel, autant de petites touches impressionnistes nécessaires pour restituer le côté magico-réaliste de cette tradition. 
Au fil des semaines et des rencontres, je me suis mis à aimer et à respecter ces toreros mayas, leurs habits de lumière troués et leurs capes fatiguées. (François Schaer) 
François Schaer (1967, Genève) vit et travaille à Genève. Après avoir suivi en Suisse entre 1988 et 1990 les cours de l’ Ecole de photographie de Vevey (CEPV), il entame son parcours de photographe. En 1995 il obtient une Bourse du Fonds de décoration et d’art visuel (Genève). Son œuvre se développe autour de trois axes : portraits, paysages et chroniques. Ses photographies sont régulièrement exposées en Suisse et dans d’autres pays tels que la France et le Mexique. 
www.francoisschaer.com 

  

website by aquaverde