(c) Matthias Willi
agrandir l'imageagrandir l'image
(c) Matthias Willi
(c) Matthias Willi

The Moment after the Show, 2008

headphoneMatthias Willi

Télécharger MP3 (4.45 MB)

La Rockstar quitte la scène, trempée de sueur et droguée à l’adrénaline. Le glapissement des fans se fait sourd, relayé à l’arrière-fond. Matthias Willi documente à plusieurs reprises ce moment intime, la transformation d’une personne publique en une personne privée. 
Pour leurs fans ces êtres sont des demi-dieux. Il subsiste la tentation de croire que dans ces moments d’épuisement se manifeste un authentique, "vrai" visage. Juliette Lewis que Matthias Willi a portraituré dit : "C’est le seul moyen de montrer comment nous sommes réellement". Pourtant, le sentiment qui nous gagne est que cette prétendue "tombée du masque" fait partie de la mise en scène. La musique rock vit du mythe de l’authenticité: des types extraordinaires, qui font leur truc sans broncher. Individualisme. Consistance. Authenticité. 
La série d’images de Matthias Willi comprend encore un autre aspect: les stars sont les représentants d’un système complexe de fondation et de construction de l’identité. Ils incarnent un style de vie qui a été envisageable de cette façon à notre époque seulement. Malgré tout individualisme, ils sont aussi le rouage d’un système commercial. 
Le quotidien "on Tour" apparaît de façon prosaïque : cigarettes, serviette éponge, bière dans un gobelet en plastique. Derrière la scène, la machinerie de l’illusion se grippe: une moquette mal posée, des panneaux de fibres peints en noir, un monte-charge. 
A première vue, Willi semble y avoir posé son appareil et appuyé sur le bouton pour réaliser ses images. Pourtant, quand on regarde de plus près la lumière (provenant de la direction de l’appareil), elle est trop douce pour être un flash pop-up bon marché. Derrière l’esthétique tragique se cache professionnalisme et contrôle. Même la composition des couleurs et des images est d’un raffinement appréciable. (Simon Stähli) 
Matthias Willi (1975, Bâle) vit et travaille à Bâle. En 1997 il a suivi une formation de photographe publicitaire à la Schule für Gestaltung de Bâle. Depuis 2004, Willi travaille comme photographe indépendant pour différents clients publicitaires et magazines en se concentrant sur les people, le portrait, la mode et la musique. Parallèlement, il poursuit ses projets personnels. Ses travaux ont été exposés à plusieurs reprises. www.matthiaswilli.ch 

  

website by aquaverde